Aujourd’hui je constate que bon nombre de mes amis ayant un peu d’argent de côté ne cherchent plus simplement à le « placer » mais aussi à lui donner une utilité sociale. En effet dans un contexte de difficulté économique il semble que le sentiment de solidarité se fasse grandissant dans l’esprit de beaucoup de gens. A cela s’ajoutent l’écroulement des taux sur les supports classiques (livret A, assurance vie,…), le manque d’humanité du système boursier, et les prix exorbitants de l’investissement immobilier. Autant de raisons de chercher à aller voir ailleurs.
Pourtant les bonnes intentions ne suffisent pas, et il s’avère très difficile de trouver une façon d’investir « utile ». Les banques tentent de nous vendre des support d’Investissement Responsable et Solidaire (ISR) mais leur opacité incitent à la méfiance (impossible de savoir quelle entreprise va utiliser notre argent).
Comment investir son argent utilement ? Et comment être certain de maîtriser où va son argent ? Grâce au financement participatif plusieurs options intéressantes sont apparues. L’intérêt du financement participatif est que vous pouvez maîtriser à 100% là où va votre argent.

Soutenir une entreprise

Le cadre réglementaire français permet d’investir de deux façon dans les entreprises :

  • en prêtant de l’argent
  • en prenant des parts dans l’entreprise

Prêter de l’argent avec intérêts (techniquement appelé « prêt participatif » ou « crowdlending ») à une entreprise est une bonne façon d’investir dans l’économie réelle. En choisissant une entreprise plutôt qu’une autre vous avez là une façon concrète d’encourager certains secteurs de l’économie française importants à vos yeux. La plateforme Lendix, très bien faite, permet de prêter à des entreprises de toutes tailles. Vous récupérez ensuite chaque mois les intérêts de votre prêt.

Prendre une participation dans une entreprise n’est philosophiquement pas différent d’un investissement boursier. Pourtant la grande différence ici réside dans la possibilité de soutenir de petites entreprise (PME/PMI ou même startups), sachant que ce sont elles qui ont le plus besoin de soutien, et aussi elles qui font tourner notre économie !
Wiseed est un exemple de plateforme bien faite ayant pour objet la prise de participation dans les startups.

Soutenir un étudiant

Le législateur ne permet de prêter de l’argent avec intérêts sous forme participative que de deux façons : en prêtant aux entreprises (cf. ci-dessus) ou en prêtant à une personne en formation (étudiant dans le supérieur, salarié en formation continue,…). L’état français cherche ainsi clairement à encourager deux piliers de notre société : l’entreprise et l’éducation.

Aujourd’hui l’explosion des frais de scolarité rend la possibilité de se former de plus en plus difficile. Il faut donc trouver des façons alternatives de soutenir l’éducation.
Notre plateforme StudyLink est la première plateforme en France permettant de prêter avec ou sans intérêts à un étudiant que vous avez choisi. Comme sur une plateforme de prêt aux entreprises, vous percevez chaque mois les intérêts de votre prêt. Voici une bonne façon d’investir son argent utilement, de façon solidaire, tout en faisant un rendement si vous le souhaitez et le tout en maîtrisant parfaitement où part votre argent.

Julien Salinas

Julien Salinas

Co-fondateur chez StudyLink
Julien Salinas est le cofondateur de StudyLink.fr. Double-diplômé de Grenoble Ecole de Management et Télécom Bretagne après une classe prépa HEC, il a travaillé plusieurs années dans les systèmes d'informations, le développement informatique, et le marketing technique. En tant qu'ancien étudiant, Julien cherche à conseiller les étudiants actuels au mieux à la lumière de son expérience. En tant qu'investisseur il souhaite aussi donner aux investisseurs des pistes sur la meilleure façon de placer son argent de façon utile et solidaire.
Julien Salinas